Home > Marist World > France: Décès de Mme Antoinette Piot, affiliée à l'Institut



 

 


II MIMA - Nairobi



 

 

Social networking

Marist Brothers

RSS YouTube FaceBook Twitter

 

Today's picture

Italy: Brothers formators for a new world, Manziana

Marist Brothers - Archive of pictures

Archive of pictures

 

Latest updates

Archive of updates

 

Marist Calendar

2 October

The Guardian Angels
1986, our first Marist ministry began in Liberia

Marist Calendar - October

 

Marist network

Archive of updates

Décès de Mme Antoinette Piot, affiliée à l'Institut

 

Archive: 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004

30/05/2012: France

 

Lors des funérailles, Frère Louis Silvant a témoigné de la reconnaissance des Frères par le texte ci-joint.

______________________

ANTOINETTE, vous venez de nous quitter. Pour beaucoup d’entre nous vous étiez et resterez  Nenette !

Vous partez  après une vie de labeur, de joies, de peines et aussi de service.

Les Frères Maristes ne pourront jamais oublier les 40 ans que vous avez passés à vous occuper de la chapelle du Rosey.

Même avant sa construction en 1958 vous étiez avec votre grande amie Marie Convert, la gardienne attentive et dévouée de la chambre du Père Champagnat dans laquelle vous aimiez à célébrer le mois de Marie.

1958. C’est  l’inauguration de la chapelle et votre service va prendre une toute  autre ampleur. II faut penser à l’ouverture et à la fermeture des lieux, à la préparation des liturgies, l’entretien du chauffage, le nettoyage  et surtout l’embellissement .

Car vous aimiez les fleurs et le sanctuaire en était tout embaumé. D’ailleurs près de votre maison  vous cultiviez avec soin tout un champ de glaïeuls et de roses.

Au Rosey, il n’y  avait alors pas de communauté mariste. Celle-ci logeait à l’école du bourg.  Aussi, quand arrivaient des pèlerins, il fallait les recevoir et vite téléphoner aux frères pour  qu’ils viennent les prendre en charge.

Le chauffage au charbon réclamait beaucoup d’efforts et de fatigue pour monter le combustible depuis le  sous-sol. Il fut remplacé par une installation au fuel moins pénible….. jusqu’à un certain dimanche matin où en ouvrant les portes nos gardiennes trouvèrent la chapelle toute noircie et enfumée : le fourneau avait éclaté.  Ce fut un long, un très long nettoyage pour remettre en état le sanctuaire..

Une autre situation très pénible arrivait souvent aux jours de pluie. C’étaient  les murs qui suintaient  de l’eau en quantité . Il fallait alors de longues séances de séchage serrepierres à la main.

Ces deux derniers faits montrent combien le service demandé à nos deux gardiennes n’était pas un long fleuve tranquille. Le frère  Jean Borne qui, depuis N D de l’Hermitage, était responsable du Rosey les aidait beaucoup.

En récompense il les emmena une année en pèlerinage à Lourdes.

Comme il voyait Nenette faire sa lessive dehors, à l’ancienne, par tous les temps, à la fontaine ou au ruisseau il lui fit don d’une machine à laver…. Un cadeau qu’elle n’oubliera jamais  et dont elle parlait  souvent les larmes aux yeux..

Pour toutes ces années données à Champagnat , elle eut, en 1980, avec Marie, l’honneur d’être affiliée à l’Institut des Frères Maristes.

 L’affiliation  ( ce mot vient de fils et signifie donc l’entrée dans une famille ) est une distinction très rarement attribuée  et qui veut récompenser  des personnes ayant manifestement  donné de leur temps et de leurs forces au service de la cause des frères et de leur fondateur. Elles bénéficient au cours de leur vie et au moment de leur mort des prières, suffrages et  attentions fraternelles de tous ses membres.

A cette occasion Nenette et Marie reçurent un certificat officiel signé du Supérieur général et de son conseil . Ce document était pour elles un vrai trésor.

Voici  le certificat concernant Nenette. C’est en  signe de reconnaissance des frères du monde entier, que nous l’avons déposé près de son cercueil.

Adieu Nenette. Toi qui es maintenant une vivante  en avance sur nous…..demande à Marcellin de nous bénir et de nous garder toujours ouverts au don de soi, pour les autres.

__________

Fr. Louis Silvant

53 visits