Sínodo sobre los jóvenes

 


 



 


Conectarse

Hermanos maristas

RSS YouTube FaceBook Twitter

 

Foto de hoy

Colombia: Asamblea de hermanos in Cali

Hermanos maristas - Archivo de fotos

Archivo de fotos

 

Últimas novedades

 


Llamadas del XXII Capítulo General



FMSI


Archivo de novedades

 

Calendario marista

15 octubre

Santos: Teresa de Jesús,Severo, Tecla

Calendario marista - octubre

Hermanos fallecidos

 
2010 | 2011 | 2012 | 2013 | 2014 | 2015 | 2016 | 2017 | 2018

H. Jean-François Terrier

 Fecha de la muerte: 22/05/2018
Lugar: Francia, Saint-Genis-Laval
Provincia: LHermitage
Edad: 94FMS
Leer el documento enviado por la Provincia


Le Seigneur a accueilli dans la paix de sa maison Frère Jean-François TERRIER décédé le mardi 22 mai 2018, à l’âge de 94 ans, dont 77 ans de profession religieuse. Le Frère Provincial des Frères Maristes, les Frères de la Province L’Hermitage, la communauté de Saint Genis-Laval (69), sa famille et ses amis, vous invitent à les rejoindre par la prière. La messe de funérailles sera célébrée le samedi 26 mai, à 10h30, à la chapelle du Montet, suivie de l’inhumation au cimetière de la communauté.

Jean-François naît le 28 février 1924 à Vérosvres (Saône-et-Loire) où ses parents sont cultivateurs. En septembre 1936, il entre au juvénat de Varennes-sur-Allier. En octobre 1938, il est envoyé à Baïro (Italie) pour son postulat. Il revient à Varennes-sur-Allier pour son noviciat, et il y fait sa première profession le 6 août 1940. Il y reste un an de plus pour le scolasticat. Puis, c’est la vie active d’enseignant en assurant très souvent, en plus, le service de directeur d’école, d’abord à Saint Amand-Montrond (Cher), de 1941 à 1943, St Pourçainsur- Sioule (1943-1948), et de nouveau à Saint Amand-Montrond (1948-1950). De 1957 à 1959, il est à Arlanc (Puy-de-Dôme), puis à La Clayette (1953-1957), et à Le Pertre (Ille-et-Vilaine). Enfin, en septembre 1959, arrive une pause bien méritée : le second Noviciat à St Paul-Trois-Châteaux ; ensuite, il aide au juvénat de Varennes-sur-Allier. Après cela, de nouveau, il est appelé comme enseignant au Mayet-de-Montagne (1960- 1967), puis comme directeur et enseignant à Le Pertre (1967-1973), ainsi qu’à Bains-sur-Oust (Ille-et- Vilaine), de 1973 à 1983. Toujours disponible, il est appelé pour les mêmes services à Marlhes, en 1983, et à l’école d’Aubenas, de 1985 à 1989.

Arrive l’âge de la retraite d’enseignant. François répond à un nouvel appel : il est membre de la communauté de Saint Victoret, près de Marseille (1989-1995) où il assure une présence auprès des SDF dans le cadre du Secours Catholique de la paroisse. À la fermeture de cette communauté, il rejoint celle de Chazelles-sur-Lyon assurant de petits services (1995-2000). Aspirant à plus de stabilité à cause du poids des ans, il rejoint la maison de retraite de Varennes-sur-Allier (2000-2015), et de là, il vient à l’EHPAD de Saint Genis-Laval. Après trois ans, le Seigneur le rappelle à Lui pour l’accueillir dans sa paix et sa joie.