Home > News > Deceased Brothers > Br. Bardyn

 



Wherever you go

Rule of Life of the Marist Brothers


 



 


Social networking

Marist Brothers

RSS YouTube FaceBook Twitter

 

Today's picture

Brazil: The international community of Tabatinga

Marist Brothers - Archive of pictures

Archive of pictures

 

Latest updates

 


Calls of the XXII General Chapter



FMSI


Archive of updates

 

Marist Calendar

12 December

Our Lady of Guadalupe

Marist Calendar - December

Deceased Brothers

 
2010 | 2011 | 2012 | 2013 | 2014 | 2015 | 2016 | 2017 | 2019 | 2018

Br. André Bardyn

 Date of Death: 30/11/2019
Place: France, Saint Genis-Laval
Province: LHermitage
Age: 91FMS
Read the file sent by the Province


Le samedi 30 novembre 2019, Frère André BARDYN est décédé à Saint Genis-Laval.

André naît à Lasseube (Pyrénées Atlantiques), le 30/11/1928, de parents cultivateurs. La famille est nombreuse. André fréquente l'école du village. Parmi ses camarades, figure le sociologue Pierre Bourdieu. À 11 ans, en 1938, il entre au juvénat de Mazères, proche de chez lui. À cette époque, on y préparait encore des jeunes gens pour le Brésil ; mais la guerre va imposer une autre direction. André rejoint ensuite le juvénat de La Valla, et il sera admis au noviciat à ND de L’Hermitage, en février 1944. De 1945 à 1947, il effectue ses études au scolasticat de L’Hermitage, obtenant son brevet élémentaire en 1947. À 19 ans, il commence à enseigner à St Félicien (Ardèche), en 1947-48. Après un service militaire de deux mois, il fait sa profession perpétuelle le 15 août 1950. Placé à Tence, il se prépare au baccalauréat (section philo) qu’il réussit en 1952.

Après un bref temps dans le secondaire à L’Hermitage, puis à Valbenoîte (1952-55), il redevient instituteur en divers lieux, avant de se fixer assez longtemps (1961-72) à Serrières où, en 1964, il passe le CAP professionnel. Mais son plus long séjour sera à La Valla, de 1972 à 1994, après un temps de second noviciat à Velletri (1972).

C’est là que, en plus de la classe, il développera son goût pour la recherche historique en réalisant une monographie sur La Valla, le village et la première maison mariste, sans oublier des activités de jardinage. En 1994, il est retraité. Il poursuit ses investigations sur La Valla, puis sur Marlhes où il réside de 1998 à 2006. En 1999, il fait un long stage de formation spirituelle chez les Focolarini de Loppiano. À Marlhes, il est l’un des auteurs de l’ouvrage « Marlhes au long des siècles » ; il s’occupe particulièrement du chapitre sur M. Champagnat. De 2006 à 2017, il est à Cazères (Blancotte). C’est là qu’il met au point son histoire de Lasseube. C’est là aussi que les sérieux problèmes de santé commencent. André a sa première visite chez un médecin à l’âge de 88 ans. Les analyses révèlent un décrochement de la valvule mitrale. Il va donc vivre de nombreux séjours dans les hôpitaux : Toulouse, Montélimar, Lyon. Nous garderons de lui l’idée d’un homme discret, aimable, toujours de bonne humeur.