Home > E-maristes > Champagnat > Letters of Champagnat > Lettres de Marcellin 053

 


 



 


Social networking

Marist Brothers

RSS YouTube FaceBook Twitter

 

Today's picture

Sri Lanka: Maris Champagnat Association - Annual Meeting

Marist Brothers - Archive of pictures

Archive of pictures

 

Latest updates

 


Calls of the XXII General Chapter



FMSI


Archive of updates

 

Marist Calendar

24 July

Saints John Boste, George Swallowell and John Ingram

Marist Calendar - July

Lettres de Marcellin 053

 

Br. Marcellin Champagnat
09/01/1835


In other languages
English  Español  Português  

Quand le Père Champagnat écrit à un Frère Directeur, il pense toujours à la communauté. Il n'a pas le temps d'écrire à chaque Frère, mais il fait transmettre son message. De plus, il n'oublie pas de donner des nouvelles de la congrégation, entretenant ainsi parmi les Frères un véritable esprit de famille.

Mon bien cher frere Antoine,

Je suis bien sensible aux souhaits de bonne année que [vous] faites pour moi. Je les crois bien sinceres et je puis bien vous assurer que ceux que je forme moi même pour tous et pour vous [en] particulier sont aussi bien véritable.

Je suis bien peiné de savoir l'indisposition du frer Moyse. Ayez en bien soin afin quil soit vite rétabli. Je ne pense pas le remplacer tant quil ne me le demandera pas. Quil mette sa confiance en Dieu qui l'aidera à faire son devoir. Marie notre commune Mère lui prêtera la main. Dites lui que je prends bien part à toutes ses peines et que je lui sais bon gré de tout ce qu'il fait. Dieu lui en conserve une bonne recompense.

Tout va son petit train à (la) maison mere et ailleurs. Nous n'avons pas de malades, Dieu merci. Les deux nouveaux établissemens ont beaucoup d'enfans. Nous avons envoyé un quatrieme frere à Sury.


Nous recevons toujours beaucoup de novices. Nous avons donné le s(ain)t habit a une vingtaine le jour de l'Epiphanie; il nous en reste encore une quinzaine qui ne l'ont pas; tous paraissent bien dévoués. On vient nous demander de nouveau trois freres pour une espece de providence a établir dans la ville de Lyon; nous sommes bien ennuyés, nous ne savons ou prendre des sujets.

Priez pour nous afin que nous ne fassions rien contre la volonté de Dieu.

Je vous laisse dans les Sacrés Coeurs de Jesús et de Marie où je vous ai pris,

CHAMPAGNAT.

2982 visits