Home > E-maristes > Champagnat > Letters of Champagnat > Lettres de Marcellin 014

 


 



 


Social networking

Marist Brothers

RSS YouTube FaceBook Twitter

 

Today's picture

Sri Lanka: Maris Champagnat Association - Annual Meeting

Marist Brothers - Archive of pictures

Archive of pictures

 

Latest updates

 


Calls of the XXII General Chapter



FMSI


Archive of updates

 

Marist Calendar

24 July

Saints John Boste, George Swallowell and John Ingram

Marist Calendar - July

Lettres de Marcellin 014

 

Br. Marcellin Champagnat
21/01/1830


In other languages
English  Español  Português  

C'est sans doute en réponse à une lettre de nouvel an que le Fondateur répond à frère Barthélemy (Badard) comme il le fera encore l'année suivante. Nous ne possédons pas la lettre de ce dernier, par conséquent, nous ne savons pas s'il traite aussi d'autres questions personnelles. Quoi qu'il en soit M. Champagnat profite de l'occasion pour encourager le Frère en lui montrant la noblesse de sa vocation. Sur Fr. Barthélemy, voir répertoire biographique.

Mon bien cher frere Barthelemy et votre cher (col)laborateur,

J'ai été bien content d'apprendre de vos nouvel(les). Je suis bien content de vous savoir en bonne santé. Je sais aussi que vous avez un bon nombre d'enfans, vous aurez par conséquent un bon nombre de copies de vos vertus, car c'est sur vous que vos enfans se forment, c'est d'après vos exemples, qu'ils ne manquent de regler leur conduite. Que votre occupation est relevée, quelle est sublime! Vous êtes continuellement avec ceux avec qui Jésus Christ faisoit ses délices, puis qu'il defendoit expressement a ses disciples d'empêcher les enfans de venir à lui. Et vous, mon cher ami, non seulement vous ne voulez pas leur empecher, mais vous faites tous vos efforts pour les lui cond(u)ire. Ho! que vous en serez bien reçu de ce divin maître, ce maître libéral qui ne laisse pas un verre d'eau froide sans récompense. Dites à vos enfans que Jésus et Marie les aiment bien tous: ceux qui sont sages, parcequ'ils ressemblent a Jésus Ch(rist) qui est infiniment sage, ceux qui ne sont pas encore sage, parcequ'ils le deviendront. Que la Ste Vierge les aime aussi, parce quelle est la Mère de tous les enfans qui sont dans nos écoles. Dites leur aussi que je les aime bien moi même, que je ne monte pas une fois au st autel sans penser à vous et a vos chers enfans. Que je voudrois avoir le bonheur d'enseigner, de consacrer d'une manière plus immediates mes soins a former ces tendres enfans.

Tous les autres établissemens vont à peu près.

Priez pour moi et pour toute la maison.

J'ai lhonneur dêtre votre tout devoué pere en Jésus et Marie,

CHAMPAGNAT sup. d.f.M.

Notre Dame de Lhermitage 21 janvier 1830

2996 visits