Home > E-maristes > Champagnat > Letters of Champagnat > Lettres de Marcellin 204

 


Wherever you go

Rule of Life of the Marist Brothers


 



 


Social networking

Marist Brothers

RSS YouTube FaceBook Twitter

 

Today's picture

Spain: Alcalá de Henares - Marist Provincials of Spain and Visitors of De La Salle Brothers

Marist Brothers - Archive of pictures

Archive of pictures

 

Latest updates

 


Calls of the XXII General Chapter



FMSI


Archive of updates

 

Marist Calendar

13 November

Saint Frances Xavier Cabrini

Marist Calendar - November

Lettres de Marcellin 204

 

Br. Marcellin Champagnat
12/08/1838


In other languages
English  Español  Português  

pour une raison que nous ignorons, Frère Victor demande au Père de passer quelques jours en famille à St-Just-en-Chevalet. Très familièrement le Père lui fait part de ses projets concernant Viriville, lécole où Frère Victor enseigne. Si le Père Champagnat caressait le projet détablir à Viriville un noviciat préparatoire ou juvénat, il ne semble pas avoir jamais essayé de le mettre en exécution, car on ne trouve nulle part ailleurs quici, mention de cette affaire. Bien au contraire, deux mois plus tard, en octobre 1838, daprès les Annales de Fr. Avit, 214-106, pp.8-9 « le Père Champagnat résolut de retirer les Frères parce quils étaient trop mal payés. Mr le Curé, Jean-Pierre Cussier, par une lettre du 25 octobre 1838, implore le Père de lui renvoyer les Frères quil ne voit pas arriver, lui promettant, pour Iavenir, de leur procurer tout leur dû. » (AFM, 129-56).

V.J.M.J

Notre Dame de lhermitage

12 aout 1838.

Mon bien cher frere Victor,

Je vous permets daller à St. Just si vous ne pouvez renvoyer ce voyage plus loin, vous pourriez partir une huitaine avant les vacances afin que vous soyez rendu avec les autres, afin de commencer avec les autres la retraite qui, comme vous savez, commence tout de suite.

Je remercie Mr. le curé de tout ce quil fait pour vous. De notre côté, nous noublierons pas létablissement de Viriville. Nous pensons même y établir notre noviciat préparatoire. Nous sommes très contents de novices que nous avons reçu de Viriville. Nous nous concerterons pour cela avec Monseigneur de Grenoble et M. le Curé. Dites lui mille choses de ma part.

Nos affaires a Paris ne sont pas terminées, mai jai des esperances bien fondées. A Dieu, mon cher ami, je vous aime tous, vous le savez bien, dans les Sacrés Coeurs, etc....

CHAMPAGNAT

3168 visits