Home > E-maristes > Champagnat > Letters of Champagnat > Lettres de Marcellin 242

 


Wherever you go

Rule of Life of the Marist Brothers


 



 


Social networking

Marist Brothers

RSS YouTube FaceBook Twitter

 

Today's picture

Hong Kong: St. Francis Xavier's School Tsuen Wan

Marist Brothers - Archive of pictures

Archive of pictures

 

Latest updates

 


Calls of the XXII General Chapter



FMSI


Archive of updates

 

Marist Calendar

12 November

Saint Josaphat

Marist Calendar - November

Lettres de Marcellin 242

 

Br. Marcellin Champagnat
14/02/1839


In other languages
English  Español  Português  

Il semble bien que la situation de Charlieu ne sest pas arrangée (cf. L. 219 et 234) en ce qui concerne le groupe des pauvres qui sont admis dans cette école. De plus le bail signé en 1829 pour 9 ans (cf. L.13) nayant pas été renouvelé, les Frères devaient retourner dans Iabbaye (Annales de Charlieu,2l3.8 p. 15). Nous navons aucune certitude que le Père a fait effectivement le voyage, mais on peut le penser daprès les versements faits par Fr. Dominique de 200 f. pour Charlieu et par Fr. Cyprien de 100 f. pour Semur le 3 mars; (132.2 p.111) cest sans doute le Père qui a recueilli cet argent lors de son voyage car il nest certainement pas allé uniquement à Charlieu. La situation sest-elle arrangée, nous ne le savons pas non plus, car les Annales nen parIent pas. Frère Louis fera une visite à Charlieu le 5 juin (L.C. p. 128) et le Père y retournera fin décembre au retour de son voyage à Vauban. (Annales 213.8, p. l5).

Le 14 fev(rier) 1839.

Mon bien cher frere,

Je pense vous aller voir sous peu de jours. Je verrai avec vous ce quil y aura de mieux à faire. En attendant faites avec vos coadjuteur ce qui vous sera possible de faire. Marie, notre commune mere, ne vous refusera pas son secours si vous lui le demandez avec confiance et persévérance.

Je suis charmé, mon cher Frère Dominique, dapprendre que vous avez beaucoup denfants.

Je vous porterai une montre. Je ne connois pas celle que vous mavez donné aux vacances.

Encouragez bien vos collaborateurs. Dites milles choses amicales de ma part au bon Frère Andeol.

A lHermitage tout va à peu près. Nous avons déjà un certain nombre de malades venus des établissements. Prions tous ensemble pour eux afin que le bon Dieu leur aide à faire un saint usage de leur position.

A Dieu, mon cher Dominique. Que Jésus et Marie soient avec vous.

Ja lhonneur detre votre très humble serviteur.

3173 visits