Home > E-maristes > Champagnat > Other writings of Marcellin > La confession - Seconde partie du Sacrement de Pén

 


Wherever you go

Rule of Life of the Marist Brothers


 



 


Social networking

Marist Brothers

RSS YouTube FaceBook Twitter

 

Today's picture

Spain: Alcalá de Henares - Marist Provincials of Spain and Visitors of De La Salle Brothers

Marist Brothers - Archive of pictures

Archive of pictures

 

Latest updates

 


Calls of the XXII General Chapter



FMSI


Archive of updates

 

Marist Calendar

13 November

Saint Frances Xavier Cabrini

Marist Calendar - November

La confession - Seconde partie du Sacrement de Pén

 

Br. Marcellin Champagnat

1ere. Quest ce que la confession sacramentelle? Est-elle nécessaire pour obtenir le pardon des péchés, commis après le Baptême?
A-t-elle toujours été en usage dans lEglise?

1º Que la Confession, qui est la seconde partie du Sacrement de la pénitence, est une accusation, que le pécheur fait, lui-même, de ses péchés à un prêtre approuvé, pour en recevoir la pénitence et labsolution.
2º Que la Confession est de lessence du Sacrement de pénitence; et elle est nécessaire de Droit Divin à tous ceux qui, après le Baptême, sont tombés dans le péché mortel, pour en obtenir le pardon. Ce quon comprendra sans peine, si lon considère, avec les Saints Pères, que le pouvoir , que Jésus Christ donna aux prêtres, en instituant le Sacrement de pénitence, ne peut sexercer que par manière de jugement. Le prêtre est encore le médecin des âmes et, en cette qualité, il doit connaître le mal en lui même.
3º La Confession a été en usage même du temps des Apôtres.

Quand est-on obligé de se confesser?
St. Thomas et le commun des Théologiens ne croient pas quon soit obligé, sous peine dun nouveau péché, de saller confesser aussit-t quon est tombé dans le péché, quoique Guillaume de Paris, Hugues de St. Victor et St. Bonaventure. On y est obligé en certains cas: 1º Quand (on) est en danger de mort; quand on veut recevoir ou administrer un sacrement. Quand on est en danger de mort, comme un soldat, qui va au combat; une femme enceinte. On y est obligé par le précepte de lEglise, qui ordon ne a toutes les personnes, qui ont atteint lâge de discrétion, de se confesser au moins une fois lan.

- Comment faut-il se confesser? Quelles sont les qualités, dont la confession doit être revêtue pour être bonne? - La Confession pour être bonne, doit avoir trois qualités: elle doit être humble, sincère et entière.

- Ny a-t-il pas des cas où un pénitent est obligé de retirer ses confessions? - On doit réitérer ses confessions, quand on y remarque des défauts essentiels.

1º Quand on sest confessé è un prêtre, qui navait le pouvoir dabsoudre, etc. 2º Quand un pénitent a divisé sa confession, disant une partie de ses péchés à un confesseur, et le reste à une autre. 3º Quand, par malice, par crainte, par honte, ou par ignorance volontaire et affectée, on a omis quelque péché mortel dans sa confession. 4º Quand on sest confessé sans contrition. 5º Quand on na pas accompli la pénitence, qui a été enjoint et quon na pas eu la volonté sincère de laccomplir, de satisfaire à Dieu et au prochain; dans ces cas et autres semblables.

- Faut-il sexaminer avant que daller se confesser, et combien de temps faut-il mettre à sexaminer?

1º On doit sexaminer, avant que daller se confesser 2º Sur les péchés, que commettent ordinairement les personnes du même état. 3º Sur la réformation des moeurs; il y a tant de temps que je me confesse, ma vie est-elle mieux réglée?, sur les devoirs de son état.

Quels avantages retire-t-on dune confession bien faite?
1º Elle remet les péchés, St.Aug. Le St. Esprit dit dans lEcriture Sainte que la bonne confession est une veine de vie: Prov. 10, 11.
2º La confession ramène les plus grands pécheurs.
3º Elle tire de la tiédeur ceux qui y sont tombés.

3019 visits