Home > E-maristes > Circulars > Br. Marcellin Champagnat - 06/03/1834

 


Wherever you go

Rule of Life of the Marist Brothers


 



 


Social networking

Marist Brothers

RSS YouTube FaceBook Twitter

 

Today's picture

Spain: Community of Mataró, Barcelona

Marist Brothers - Archive of pictures

Archive of pictures

 

Latest updates

 


Calls of the XXII General Chapter



FMSI


Archive of updates

 

Marist Calendar

18 November

Dedication of the Basilicas of Saints Peter and Paul in Rome

Marist Calendar - November

Lettres de Marcellin 036

 

Br. Marcellin Champagnat
06/03/1834 - Vol. , n.
Circular



In other languages
English  Español  Português  

Frère Dominique (voir répertoire biographique) qui « ne se trouvait bien que dans les lieux où il n'était pas » (L.234) a dû faire savoir au Père Champagnat qu'il venait à l'Hermitage pour attendre d'avoir une nouvelle affectation. Le supérieur le recevra mais sans rien lui promettre. Finalement Frère Dominique retournera tout simplement à Charlieu.

V.J.M.St. Notre Dame de l'hermitage 6 mars 1834

Mon bien cher frere Dominique,

J'ai reçu, avec bien du plaisir, votre lêttre; elle est très bien écrite. Je vois, mon cher ami, que vous vous etes bien appliqué.

Le désir que vous avez de venir passer lété à la maison mere, me plait bien. Je ne puis rien vous promettre, parce que je ne sais pas sil sera possible ; dans tous les cas, mon cher Dominique, tenez vous toujours dans la nécéssaire disposition de ne vouloir que ce quil plaira au bon Dieu de décider par le moyen de vos superieurs. Vous m'aimez, je puis vous assurer que vous êtes bien payé de retour. Souhaite bien que vous vous formiez bien, sans cependant vouloir autre chose ce que veut le bon Dieu. En tout ce qui peut nous chagriner disons toujours que la bonne volonté de Dieu se fasse.

Je pense que vous avez toujours un bon nombre d'enfans, que vous êtes très occupé, que les autres freres se portent bien ainsi que vous.

Rien d'extraordinaire dans les autres établissements. Nous avons quelque malade, aucun cependant n'est en danger. Tout marche a peu près. Dieu et sa sainte Mère en soient mille et mille fois benis. Nous recevons toujours beaucoup de novices; on nous fait toujours de nouvelles demandes. Nous comptons bien sur vous pour l'année qui vient. Dieu, je l'espère, vous aidera.

Dites mille choses au cher frere Louis: sa santé est retablie, quil en prenne soin et de celle des autres. J'aime bien aussi le frere Apolinaire et frere Nizier. Adieu, je vous laisse tous dans les Sacrés Coeurs de Jesus et de Marie et ai l'honneur d'être, mon cher frere Dominique, votre tout dévoué pere en Jesus et Marie, CHAMPAGNAT sup(érieur).

3225 visits